Racontez-moi Une Fois Où Vous Avez Fait Une Erreur (Exemples)

By Biron Clark

Published:

Questions d'entretien et réponses

Biron Clark

Biron Clark

Writer & Career Coach

question d'entretien sur les erreurs

Les employeurs adorent poser des questions d’entretien sur les erreurs. Ils veulent savoir si vous êtes honnête et franc et, surtout, si vous avez tiré des enseignements de cette expérience.

C’est pourquoi ils posent des questions d’entretien comme :

  • “Parlez-moi d’une fois où vous avez fait une erreur au travail ?”
  • “Avez-vous déjà fait une erreur ? Comment l’avez-vous gérée ?”
  • “Quelle est la plus grosse erreur que vous ayez faite ?”

Dans un instant, je vous montrerai comment donner la meilleure réponse possible aux questions d’entretien sur les erreurs que vous avez commises… et comment présenter vos erreurs sous un tableau positif. Et je partagerai 12 exemples d’erreurs commises au travail pour vous aider à trouver vos propres idées/réponses.

Pourquoi Me Demande-t-on de Parler de Mes Erreurs Passées ?

Les responsables du recrutement n’essaient pas de vous disqualifier lorsqu’ils posent des questions d’entretien sur les erreurs que vous avez commises et les échecs que vous avez traversé. Ils essaient plutôt de s’assurer que vous êtes honnête et franc avec eux (très important dans TOUTE question d’entretien). Ils essaient également de s’assurer que vous avez assumé votre erreur et que vous en avez tiré des leçons. Si vous semblez toujours en colère ou plein de ressentiment – ou pire encore – si vous semblez toujours blâmer les autres et ne pas prendre vos responsabilités, vous ne serez pas embauché ! Enfin, comme pour toutes les questions courantes d’entretien de nature comportementale, ils veulent s’assurer que vous pouvez raconter une histoire claire et concise et décrire une situation de manière brève mais efficace. 

Les responsables du recrutement veulent embaucher des personnes capables de communiquer et de garder le cap lorsqu’elles décrivent une situation. Veillez donc à rester bref lorsque vous répondez à une question du type “Parlez-moi d’une erreur passée que vous avez commise au travail”.

La Meilleure Méthode pour Répondre aux Questions d’Entretien sur les Erreurs Commises

Les questions sur les erreurs passées entrent dans la catégorie des questions comportementales. (Les questions d’entretien comportementales sont des questions qui commencent par des phrases telles que “parlez-moi d’une fois où vous…”). Ces questions d’entretien partent du principe que la meilleure façon de prédire le comportement futur est d’examiner le comportement passé. Par conséquent, si vous pouvez citer un exemple d’une erreur passée et ce que vous en avez appris, les recruteurs verront en vous une personne capable de tirer une leçon d’une erreur. Et la méthode que nous recommandons pour répondre à toutes les questions comportementales est la méthode S.T.A.R. . C’est l’abréviation de :

  • Situation
  • Tâche
  • Action
  • Résultat

Il s’agit d’une structure simple permettant de donner les meilleures réponses possibles à toute question comportementale. Vous commencez par la situation ou le défi auquel vous êtes confronté, puis la tâche que vous devez accomplir. Ensuite, vous décrirez l’action que vous avez entreprise. Quelle solution avez-vous trouvée ? Et enfin, le résultat. Quel a été le résultat ? Et surtout, qu’avez-vous appris de cette expérience ? Tous ces points vous permettront de raconter une histoire claire et facile à suivre qui impressionnera sûrement le responsable du recrutement.

N’oubliez pas que les employeurs veulent quelqu’un qui peut communiquer clairement et faire passer un message rapidement tout en partageant certains détails. S.T.A.R. est le meilleur moyen de le faire. Ne vous inquiétez pas si cela vous semble confus… nous arriverons bientôt dans cet article à un exemple de réponse complet à la question “Parlez-moi d’une erreur que vous avez commise”. Tout d’abord, voici les éléments clés que vous devez vous assurer de couvrir dans votre réponse…

Les 3 Éléments Clés à Inclure dans Votre Réponse

La façon dont vous répondez à cette question en dit également long sur votre niveau de responsabilité personnelle. Personne ne veut d’un collègue qui se renvoie constamment la balle et rejette ses erreurs sur les autres.

La première chose à faire est donc de reconnaître l’erreur et d’en assumer la responsabilité.

Ne dénigrez pas les autres et ne les blâmez pas. Ne cherchez pas d’excuses. Ils ne vont pas vous juger pour avoir fait une erreur. Mais ils vous jugeront pour votre mauvaise attitude à ce sujet !

Ensuite, montrez que vous n’avez pas paniqué et que vous avez trouvé la meilleure solution possible.

Des erreurs et des fautes peuvent se produire; il s’agit de savoir comment vous réagissez. C’est ce qui préoccupe l’employeur ici !

Et enfin, montrez que vous avez appris de la situation.

Comment avez-vous évité des erreurs similaires ?  Si vous pouvez montrer aux employeurs qu’après avoir commis une erreur une fois, vous vous adaptez et évitez qu’elle ne se reproduise, ils seront très intéressés par votre candidature.  Le fait de pouvoir assumer vos erreurs montrera aux employeurs que vous avez une excellente attitude et que vous êtes quelqu’un qu’ils devraient sérieusement envisager d’engager.  De même, la capacité à réfléchir aux leçons que vous avez tirées de l’échec est une preuve de croissance. Après tout, si vous ne pouvez pas faire état d’un échec, vous êtes peut-être une personne qui ne veut pas prendre de risques. Il s’agit d’une information essentielle dans certains secteurs, comme celui de la technologie, où les employeurs aiment embaucher des candidats qui font preuve d’innovation.

Exemples de Réponses à “Parlez-moi d’une fois Où Vous Avez Fait une Erreur au Travail”.

Exemple de réponse 1 :

J’ai fait une erreur dans mon dernier emploi, où je pensais qu’une réunion était une simple réunion d’équipe, mais il s’agissait en fait d’une réunion avec l’un de nos principaux clients. J’ai pu récupérer rapidement et rassembler les informations dont j’avais besoin sur mon ordinateur portable, lors de la réunion, mais cela aurait été moins stressant si je m’étais préparé à l’avance. J’ai appris une leçon précieuse : je dois vérifier les rendez-vous dans le calendrier et m’assurer de toujours connaître les détails d’une réunion avant d’y aller.

Exemple de réponse 2 :

Dans mon dernier rôle, je travaillais sur un important projet de conception depuis chez moi et je pensais avoir sauvegardé mes progrès avant de me rendre au bureau le lendemain matin. Il n’avait pas été sauvegardé correctement et j’ai dû refaire le travail d’une journée entière, ce qui a entraîné un retard dans la réalisation du projet. Depuis cette erreur, j’ai appris à vérifier tout ce que je fais et à être plus attentive aux détails dans tous les aspects de mon travail, et je pense donc que j’ai fini par en tirer profit, en termes de compétences professionnelles.

Réponse à la Question “Avez-vous Déjà Fait une Erreur ? Comment l’Avez-vous Gérée ?”

Oui, j’ai fait des erreurs. J’essaie cependant de limiter mes erreurs en faisant attention et en vérifiant deux fois mon travail, et en planifiant à l’avance.

Lorsque je commets une erreur, je l’assume, je calcule la meilleure façon de la corriger et, si je dois communiquer avec mon supérieur ou d’autres membres de l’équipe, je suis prêt à le faire également pour discuter de mes erreurs. Je pense que les erreurs finissent par arriver si l’on travaille assez longtemps, mais j’essaie de minimiser leur occurrence et d’être franc et responsable si une erreur réelle se produit.

Notez que pour répondre à cette question particulière de l’entretien d’embauche, vous n’avez pas besoin de faire part d’une erreur spécifique. Cependant, vous pouvez discuter d’une erreur spécifique si un bon exemple vous vient à l’esprit.

Et bientôt, je vous présenterai des exemples d’erreurs au travail, pour vous aider à trouver vos propres idées. Mais regardons d’abord un autre exemple de réponse…

Exemple de réponse à la question “Quelle est la Plus Grosse Erreur que Vous Ayez Commise ?”

J’essaie d’être prudent dans mon travail et de limiter les erreurs que je fais. Cependant, une erreur que j’ai commise dans mon dernier rôle a été de ne pas fixer des attentes claires avec l’un de nos clients importants.

Le client a appelé et demandé un délai pour l’achèvement de son projet.

J’étais impatient de les impressionner et j’ai donné un calendrier optimiste, mais nous n’avons pas réussi à tenir nos promesses.

Mon responsable m’a dit plus tard que ce client était parti chez un concurrent après avoir été déçu par le dépassement de délai. Je considère donc qu’il s’agit d’une grave erreur, que je regrette.

J’ai utilisé cette expérience pour améliorer mes capacités, cependant. Je comprends mieux la gestion du temps et les échéances des projets, mais surtout, je sais comment fixer les attentes pour un projet afin de me donner quelques jours de plus pour pouvoir livrer en avance ou à temps, même si nous rencontrons quelques obstacles.

12 Exemples Concets d’Erreurs Commises au Travail

Pour vous aider à trouver le bon exemple à partager lors de vos entretiens, voici quelques exemples d’erreurs pouvant être commis au travail :

  1. Mauvaise compréhension d’un client
  2. Mauvaise compréhension des instructions d’un patron ou d’un collègue, qui a conduit à une erreur.
  3. Manipulation ou perte d’argent liquide au travail
  4. Manquer un délai
  5. Ne pas fournir le travail attendu par le client.
  6. Ne pas être préparé pour une réunion d’équipe
  7. Perdre un nouveau client en tant que représentant commercial
  8. Perte d’un élément d’information important, qu’il soit physique ou numérique.
  9. Ne pas sauvegarder votre progression sur un projet et devoir refaire le même travail
  10. Ne pas s’attaquer rapidement à un problème et le laisser prendre de l’ampleur.
  11. Ne pas anticiper un problème potentiel avant qu’il ne se produise
  12. Commettre toute erreur qui a ralenti les opérations quotidiennes de votre entreprise

Tous les exemples ci-dessus sont de bons exemples d’erreurs au travail, pour autant que vous puissiez montrer que vous avez pris des mesures pour éviter que ces erreurs ne se reproduisent et que vous avez tiré une leçon de cette expérience.

Exemples d’Erreurs Passées : Comment Décider de Ce qu’il Faut Partager

Tout le monde échoue au travail. C’est juste un fait de la vie. L’astuce pour répondre à une question sur un échec passé est de choisir un exemple qui montre que vous essayez de limiter les erreurs autant que possible et que vous agissez et récupérez lorsqu’elles se produisent. Ce sont là deux qualités importantes à inclure pour impressionner tout employeur potentiel. Et aussi, montrez que vous êtes une personne qui apprend de ses erreurs. La dernière chose que l’examinateur souhaite, c’est d’engager quelqu’un qui semble vouloir continuer à commettre un certain type d’erreur à plusieurs reprises. C’est l’un des principaux problèmes liés au travail que redoutent les employeurs.

Ne Faites Pas Peuve de Fausse Modestie

Une fausse modestie est une déclaration destinée à paraître modeste mais qui, en réalité, souligne quelque chose dont vous êtes fier. Répondre à une question sur un échec par une histoire d’autosatisfaction à peine voilée ne marchera pas. Vous devez choisir un exemple réel d’échec et expliquer la leçon que vous en avez tirée. Voici deux exemples de réponses.

Réponse de fausse modestie :

L’année dernière, j’ai remanié la boutique en ligne de l’entreprise pour améliorer l’expérience utilisateur. Le projet a nécessité six mois de travail acharné, mais nous n’avons toujours pas atteint notre objectif d’augmenter les ventes de 100 000 dollars. Au lieu de cela, nous n’avons amélioré les ventes que de 75 000 $. C’était une vraie déception mais, là encore, je peux être très dur avec moi-même.

Bon exemple de réponse pour une erreur que vous avez faite :

L’année dernière, on m’a demandé de faire une présentation à l’équipe financière de l’entreprise afin de plaider en faveur de l’ajout de fonds au budget de mon équipe pour réorganiser la boutique en ligne de l’entreprise. La présentation a eu lieu pendant notre période la plus chargée de l’année, et j’étais débordé. Comme j’étais débordé, je me suis convaincu que je connaissais parfaitement les informations et que je n’avais pas besoin de me préparer pour la présentation. En bref, j’ai tout gâché. Nous n’avons pas obtenu l’argent dont nous avions besoin, et j’ai déçu mon équipe. Cela s’est produit parce que j’étais trop confiant et que je n’ai pas bien défini mes priorités. Depuis lors, j’ai toujours trouvé le temps de préparer mes présentations, même si cela implique de ramener le matériel à la maison pour m’entraîner. Mes présentations ont permis de conclure certaines des plus grosses affaires que notre entreprise a connues l’année dernière depuis l’erreur, et j’ai donc utilisé cet échec comme une expérience d’apprentissage et une chance de m’améliorer.

Se Concentrer Sur la Leçon Plutôt Que Sur l’Erreur

Pour réussir à répondre à une question sur un échec passé, choisissez une histoire qui se termine par une leçon convaincante. L’idéal est de décrire brièvement l’erreur commise, puis de développer la leçon apprise et la manière dont vous l’avez appliquée à d’autres projets. Mieux encore, essayez de montrer comment vous avez réellement utilisé cette leçon pour éviter des erreurs similaires à l’avenir. 

Soyez Concis

Vous ne devez jamais bavarder pendant un entretien d’embauche, la brièveté est très importante lorsque vous décrivez un échec récent. Ne racontez pas une histoire interminable. En règle générale, lors d’un entretien, aucune réponse ne doit durer plus d’une ou deux minutes. Faites en sorte que cette réponse, en particulier, soit aussi courte qu’il est humainement possible. Restez simple en utilisant cette formule simple :

Votre Action Malavisée + Mauvais Résultat = Leçon Apprise.

N’en faites pas trop

Même s’il est important de choisir un véritable échec, vous n’êtes pas tenu d’avouer votre erreur la plus humiliante lors d’un entretien d’embauche. Évitez de raconter des histoires qui pourraient être perçues comme des défauts de caractère (“Je suis presque toujours en retard aux réunions parce que je ne sais pas gérer mon temps”) ou qui pourraient constituer un casse-tête pour votre employeur (“À la suite de cet incident, j’ai fait l’objet d’une enquête pour harcèlement sexuel”).

Utilisez toujours un exemple réel d’échec passé, mais faites de votre mieux pour le rendre bénin. En d’autres termes, ne donnez pas à l’employeur une raison de ne pas vous engager avec l’exemple que vous choisissez. Une entreprise ne va pas engager une personne qui risque de créer un fiasco ou de poser un problème juridique à l’avenir.

N’oubliez pas que l’échec n’est pas une fatalité. Concentrez-vous sur la leçon que vous avez tirée de votre erreur. Si vous suivez les étapes et les conseils ci-dessus, vous serez prêt à répondre à toutes les questions d’entretien sur les erreurs qui vous seront posées. 

Conclusion : Comment Répondre Aux Questions d’Entretien Sur Les Erreurs Commises

Tout le monde fait des erreurs, mais il faut être prêt à les expliquer de la bonne manière. Si vous avez lu les conseils ci-dessus, vous savez maintenant comment choisir la bonne erreur à aborder, et comment mettre en avant les aspects positifs de l’expérience.

Montrez ce que vous avez appris, assumez vos responsabilités et terminez votre réponse sur une note globalement positive. Les employeurs sont beaucoup plus susceptibles d’embaucher un candidat qui peut démontrer ces caractéristiques lors de l’entretien.

 


Biron Clark

A propos de l'auteur

Lisez d'autres articles de: Biron Clark


Créateur de CV 100% gratuit

Aucune inscription ou paiement requis.