Comment répondre à une offre d’emploi avec un salaire médiocre

By Biron Clark

Published:

Salaire et offres d'emploi

Biron Clark

Biron Clark

Writer & Career Coach

Comment répondre à une offre d'emploi avec un salaire médiocre

Si vous vous demandez ce que vous devez faire lorsque vous recevez une offre d’emploi avec un salaire médiocre et, surtout, comment y répondre, cet article est pour vous. Je vais vous expliquer comment négocier et répondre à une offre d’emploi avec un salaire médiocre, avec des exemples, les erreurs à éviter, et bien plus encore.

Commençons…

Devriez-vous accepter une offre d’emploi avec un salaire médiocre ?

Vous ne devez pas accepter une offre d’emploi dérisoire sans avoir essayé de négocier au préalable. Vous ne saurez jamais si l’entreprise aurait pu vous offrir plus d’argent si vous ne négociez pas.  En négociant poliment, avec des données et des recherches à l’appui de votre demande, vous vous assurerez de tirer le meilleur parti de chaque offre d’emploi sans contrarier l’employeur. Vous pouvez également vous retirer si vous n’êtes pas satisfait du salaire après avoir tenté de négocier, mais il y a beaucoup à gagner et rien à perdre à demander d’abord un salaire plus élevé.

Plus loin dans cet article, je vous donnerai des exemples de lettres et d’e-mails, mot à mot, que vous pouvez utiliser pour répondre à une offre et la négocier.

Que faire lorsque vous recevez une offre d’emploi avec un salaire médiocre : étapes et stratégies

1. Remerciez l’employeur pour son offre

Chaque fois que vous recevez une offre d’emploi, même si vous pensez qu’il s’agit d’une offre de salaire dérisoire, vous devez remercier l’employeur et lui témoigner votre reconnaissance. Parfois, le responsable du recrutement est limité dans ce qu’il peut offrir, il est donc possible qu’il ait voulu offrir davantage. Chaque fois qu’une entreprise vous propose un poste, cela signifie qu’elle pense que vous lui conviendriez, ce qui est un compliment et un signe que vous faites beaucoup de choses bien dans votre recherche d’emploi.

Pour cette raison, ne paniquez pas, ne montrez pas de colère et ne faites pas de suppositions hâtives. Remerciez-les pour leur offre et passez ensuite à l’étape suivante…

2. Demandez du temps pour réfléchir à l’offre

Il n’est jamais à votre avantage d’accepter une offre d’emploi sur-le-champ. Et les chercheurs d’emploi les plus performants, ceux qui obtiennent quatre ou cinq offres d’emploi parce que leurs compétences sont très recherchées, n’accepteraient JAMAIS immédiatement. Ainsi, après avoir remercié le recruteur pour son offre, demandez toujours un jour ou deux pour réfléchir aux détails. Vous pouvez dire : “Est-ce que je peux prendre 48 heures pour vérifier tous les détails ? J’aime examiner soigneusement les décisions importantes comme celle-ci.” Vous aurez ainsi le temps de faire des recherches sur le salaire proposé par rapport à ceux proposés par les concurrents et ainsi, élaborer une contre-offre ou un plan pour répondre à l’offre qui vous a été faite.

Demander un délai pour examiner l’offre vous permettra également de répondre et de négocier votre salaire de départ par le canal de communication qui VOUS convient le mieux, que ce soit par téléphone, par e-mail, etc.

3. Recherchez des données salariales que vous pouvez utiliser dans une négociation.

Il se peut que vous sachiez immédiatement si un salaire proposé est plus faible que celui habituellement proposé mais d’après mon expérience, c’est assez rare. Vous le saurez principalement dans un scénario comme celui-ci : imaginez que vous passez un entretien dans dix entreprises différentes et que quatre d’entre elles vous fassent une offre, toutes pour un poste de cadre supérieur faisant un travail similaire. Ensuite, imaginez que trois entreprises offrent un salaire de base de plus de 100 000 euros, mais que la quatrième offre 75 000 euros. C’est un exemple clair d’une offre à un salaire faible, et vous le savez grâce à vos autres offres.

Si l’emploi était intéressant, à part le faible salaire, vous pourriez répliquer en faisant référence à vos autres offres (je partagerai bientôt un exemple à ce sujet), ou vous pourriez simplement refuser et faire un autre choix. Toutefois, à moins que vous n’ayez reçu plusieurs offres d’emploi pour le même type de poste, vous devrez peut-être effectuer des recherches sur les salaires. Cette recherche vous aidera à vous sentir en confiance lorsque vous contrerez une offre ou demanderez une augmentation du salaire de l’offre.

Consultez des sites web tels que Payscale et Salary.com et regardez les salaires moyens dans la ville/région où vous vous trouvez pour les emplois que vous convoitez. Prenez note de ces données, car elles vous aideront dans toute négociation. Bien sûr, cela peut confirmer que l’offre est équitable et qu’il ne s’agit pas de l’offre à bas salaire que vous pensiez. C’est bon à savoir, aussi.

Dans l’ensemble, effectuer une recherche sur les salaires AVANT de tenter de répondre à une offre ne peut que vous être bénéfique. Après avoir suivi les étapes ci-dessus et déterminé une fourchette de salaire qui vous convienne, vous pouvez commencer à négocier ou à faire une contre-offre, ce que nous allons aborder maintenant…

4. Déterminez le salaire minimum que vous êtes prêt à accepter.

Avant de négocier, vous devez prendre le temps de réfléchir au montant du salaire que vous souhaitez obtenir, mais aussi au minimum que vous êtes prêt à accepter. Tenez compte du travail que vous allez effectuer, ainsi que des changements du coût de la vie si vous déménagez. Vous ne devez JAMAIS partager cette information sur le salaire minimum que vous êtes prêt à toucher avec un employeur ou un recruteur, car il sera tenté de payer ce montant. Cependant, ce minimum vous fournit un point de référence dans votre négociation. Vous n’avez pas à prendre autant de décisions au milieu d’une conversation. Vous savez quel est votre “plancher”. Vous savez que s’ils ne peuvent pas au moins offrir votre montant minimum, vous vous retirerez. Et vous avez trouvé ce montant minimum dans le confort de votre maison, sans pression pour répondre rapidement au téléphone ou même par e-mail.

C’est une raison supplémentaire de toujours demander un peu de temps pour examiner chaque offre d’emploi. Ensuite, lors de votre prochaine négociation, vous partagerez le chiffre que vous souhaitez vraiment et qui vous semble juste. Mais au fond de votre esprit, vous savez quel est votre “plancher”. C’est l’un des meilleurs conseils que je puisse vous donner pour toute négociation. Ne sautez jamais cette étape et ne donnez jamais de réponse avant d’avoir défini votre fourchette acceptable et votre plancher salarial.

5. Comment répondre à une offre d’emploi médiocre : exemples de réponses à donner par e-mail/téléphone

Enfin, après avoir effectué des recherches et déterminé ce qui vous semble être un salaire équitable, vous pouvez donner votre réponse et négocier ou faire une contre-offre. Bien que vous paraissiez un peu plus “fort” et plus sûr de vous si vous négociez en personne ou par téléphone, vous pouvez également envisager d’envoyer un e-mail si vous pensez que ce moyen de communication vous mettra plus à l’aise.

Jouez sur vos points forts. Répondre à une offre d’emploi par e-mail présente certains avantages. Vous pouvez examiner attentivement chaque phrase. Vous ne vous précipiterez jamais pour dire quelque chose que vous pourriez regretter, etc. Et vous avez deux options pour aborder cette négociation salariale :

Option 1 : Vous pouvez faire une contre-offre et demander un salaire spécifique.

Exemple d’e-mail pour répondre à une offre d’emploi médiocre par une contre-offre :

J’ai fait quelques recherches sur le salaire moyen pour ce type de poste ici à Paris, et j’ai trouvé un salaire moyen de X €, basé sur Salary.com et Payscale, en analysant les données de 38 postes. Je suis enthousiasmé par ce poste et cette opportunité de rejoindre votre équipe, mais je voulais demander si votre offre était flexible pour correspondre à ce chiffre moyen que j’ai trouvé en faisant des recherches.

Ou bien, vous pouvez poser une question ouverte qui les incite essentiellement à négocier contre eux-mêmes. La meilleure façon de l’expliquer est de vous le montrer mot à mot, alors plongeons dans l’exemple ci-dessous.

Exemple d’email pour contrer une offre d’emploi basse avec une question ouverte :

Je voulais revenir pour vous remercier encore une fois de votre offre. J’ai effectué des recherches sur les salaires sur Glassdoor et Salary.com, et j’ai constaté que le salaire de base moyen pour ce poste à Bordeaux est de 55 000 euros. Y a-t-il une certaine flexibilité dans le salaire de base de votre offre ?

Pour la négociation salariale typique, j’aime la tactique de la question ouverte ci-dessus, mais je pense que, étant donné que vous indiquez spécifiquement que vous pensez que le salaire est inférieur à la moyenne, je recommanderais de leur dire simplement le chiffre avec lequel vous vous sentiriez plus à l’aise. Je recommande le premier exemple d’e-mail ci-dessus pour répondre à leur offre basse.

N’oubliez pas de vous demander ce qui vous semble vraiment bon/équitable, car il se peut qu’ils fassent une contre-offre et proposent un montant légèrement inférieur à votre objectif, mais supérieur à l’offre initiale.

6. Mentionnez les offres d’emploi mieux rémunérées si vous en avez.

Pour contrer une offre d’emploi avec un petit salaire, il y a une autre stratégie que vous pouvez envisager. Si vous avez des offres plus élevées de la part d’autres entreprises, vous pouvez mentionner ces autres offres comme tactique de négociation.

Par exemple, il est acceptable de dire ce qui suit par e-mail ou par téléphone :

J’apprécie votre offre et ce rôle semble fantastique. Cependant, j’ai récemment reçu une offre d’une autre entreprise du secteur, avec un salaire de base de X euros. Votre offre prévoit-elle une certaine flexibilité pour augmenter le salaire de base ?

Parfois, le responsable de recrutement a les mains liées en termes de budget, et il ne peut pas offrir plus, même s’il le souhaite. Mais dans certains cas, ils seront en mesure d’établir une nouvelle offre avec un salaire plus élevé sur la base des informations que vous avez fournies.

Notez que vous n’avez pas besoin de leur dire le nom des autres entreprises. En fait, je recommande de ne pas communiquer de noms spécifiques. C’est également vrai lors de l’entretien si l’on vous demande : “Quelles sont les autres entreprises avec lesquelles vous avez passé un entretien ?”

Pour en savoir plus : comment comparer deux offres d’emploi.

7. Envisager de négocier d’autres avantages

Si vous êtes au point mort dans la négociation salariale après avoir contré l’offre basse, mais que vous êtes enthousiaste à l’idée du poste, vous pouvez également envisager de négocier des avantages tels qu’une prime à la signature, des options d’achat d’actions, etc.

Cependant, vous devez d’abord vous concentrer sur la négociation du salaire de base. C’est ce qui est le plus important et le plus susceptible de se traduire par de futures offres d’emploi lors de votre prochaine recherche d’emploi. Et à mon avis, si le salaire de base de votre offre est nettement inférieur au taux du marché, c’est le signe d’un mauvais employeur. Soit l’entreprise est en difficulté et ne peut pas payer les gens à leur juste valeur, soit elle essaie de profiter des demandeurs d’emploi qui ne connaissent pas leur valeur.

Si vous avez pris le temps d’examiner l’offre et de revenir avec des recherches solides et une contre-offre raisonnable (présentée poliment et professionnellement), mais que l’entreprise ne veut pas bouger, il est peut-être temps de passer à autre chose. Ne vous laissez pas tenter par une prime à la signature, qui est un paiement unique. Alors qu’un salaire de base est versé chaque année et constitue la base de vos augmentations/bonus.

Devriez-vous accepter une offre d’emploi moins bien rémunérée ?

Parfois, il est normal d’accepter une offre d’emploi moins bien payée. Après avoir utilisé les conseils et les stratégies ci-dessus et négocié, vous constaterez peut-être que l’offre pour le poste que vous désirez le plus n’est pas aussi bien payée qu’une autre offre, ou peut-être aussi bien que votre emploi actuel.

Vous devez déterminer ce qui vous importe le plus à ce stade de votre carrière. Par exemple, si vous essayez de changer de carrière, il peut être intéressant de faire un petit pas en arrière dans le salaire pour faire le saut. Ou, si vous pensez qu’une startup à croissance rapide a un avenir prometteur et une équipe fondatrice extraordinaire, et qu’elle est en mesure d’offrir une participation au capital mais un salaire de base moins élevé, vous pouvez décider que c’est un risque intelligent à prendre. Mais vous pouvez aussi décider que la rémunération totale en espèces (salaire plus prime) est tout ce qui vous intéresse pour le moment. Si c’est le cas, vous devrez refuser l’offre moins bien rémunérée et opter pour une offre mieux rémunérée.

Vous seul pouvez décider de ce que vous valorisez dans votre recherche d’emploi. Et vous êtes le seul à savoir dans quelle phase de votre carrière vous vous trouvez. En tant qu’ancien recruteur, je conseillerais aux jeunes de 20 à 30 ans de donner la priorité à la croissance et à l’apprentissage afin de pouvoir gagner le plus d’argent possible plus tard dans leur carrière.

Toutefois, si vous êtes déjà à un stade avancé de votre carrière, il est logique de vouloir maximiser vos revenus. Dans ce cas, vous ne devriez pas accepter une baisse de salaire ou une offre nettement inférieure à une autre pour un travail similaire. La réponse à la question de savoir si vous devez accepter une offre d’emploi moins bien rémunérée est donc “cela dépend”. Une personne peut la trouver acceptable, tandis qu’une autre ne sera pas d’accord.

Les erreurs à éviter lorsque vous répondez à une offre d’emploi avec un salaire médiocre

Il y a quelques erreurs cruciales à éviter dans toute réponse à une offre d’emploi avec un salaire médiocre.

Premièrement, ne montrez pas de frustration ou de déception dans votre première réaction. Vous ne savez pas si une entreprise est en difficulté financière et fait du mieux qu’elle peut dans l’offre, ou si elle ne savait tout simplement pas quelle était la fourchette moyenne du marché, etc. Donnez-lui le bénéfice du doute et, au lieu de réagir immédiatement, remerciez-la et demandez-lui du temps pour réfléchir à leur offre. Ensuite, assurez-vous d’être préparé et calme, et revenez vers l’employeur à votre convenance. C’est une erreur de se précipiter et de répondre aux employeurs avant d’avoir eu le temps de se préparer. Une réponse rapide sans stratégie peut vous coûter l’offre d’emploi et vous privera certainement de la possibilité de bien négocier et d’augmenter votre rémunération.

Conclusion : comment négocier une offre d’emploi avec un salaire médiocre ?

Vous savez maintenant comment traiter une offre d’emploi mal rémunérée émanant d’une entreprise, de la réponse initiale à votre stratégie de négociation. Ne prenez jamais personnellement une offre d’emploi avec un salaire trop bas : c’est juste une question de business. Formulez plutôt une stratégie pour négocier et essayer d’obtenir ce qui est juste, en vous basant sur des données et des recherches. Vous pouvez mentionner d’autres offres d’emploi que vous avez en plus des recherches que vous avez effectuées.

Après avoir fait votre demande et découvert ce que l’entreprise peut offrir de mieux, vous pourrez décider de vous retirer ou d’accepter son offre. Les étapes ci-dessus vous donneront les meilleures chances de recevoir l’augmentation de salaire que vous souhaitez afin que vous puissiez accepter le poste avec joie.

 


Biron Clark

A propos de l'auteur

Lisez d'autres articles de: Biron Clark


Créateur de CV 100% gratuit

Aucune inscription ou paiement requis.