10 bonnes excuses pour quitter le travail plus tôt

By Biron Clark

Published:

Conseils divers

Biron Clark

Biron Clark

Writer & Career Coach

De bonnes excuses pour quitter le travail plus tôt

Vous êtes au travail et vous voulez rentrer chez vous plus tôt. Que faire et que dire ? Découvrez dans cette article mes 10 bonnes excuses pour quitter le travail plus tôt.

Vous pouvez utiliser ces excuses pour vous rendre à un entretien d’embauche ou simplement pour prendre un peu de repos si vous êtes à bout.

Bonnes excuses pour quitter le travail plus tôt

Les bonnes raisons acceptables pour quitter le travail plus tôt sont les suivantes :

  • Avoir des vertiges
  • Avoir la nausée ou un malaise
  • Une migraine
  • Un rendez-vous chez le médecin
  • Une urgence dentaire
  • Avoir un enfant malade
  • Une urgence familiale
  • Une livraison ou une réparation importante à domicile
  • Une réparation sur votre voiture.

Ce sont toutes de bonnes excuses pour quitter le travail en avance. Mais certaines peuvent être meilleures que d’autres en fonction du moment de la journée et de la situation.

Ci-dessous, je vous parlerai des avantages et des inconvénients de chaque raison, et de ce qu’il faut dire si vous décidez d’utiliser l’une de ces excuses pour quitter le travail.

1. Les vertiges

Les vertiges sont l’une des meilleures excuses pour quitter le travail plus tôt. C’est une excellente excuse car il est assez difficile pour un employeur de douter de vous ou de dire qu’il a encore ce jour-là. Si vous avez des vertiges et êtes incapable de continuer à travailler, que peuvent-ils vous dire ? Il est également peu probable qu’ils vous demandent si vous avez essayé de prendre des médicaments. En revanche, si vous dites que vous avez mal au ventre, votre patron peut vous suggérer de prendre un médicament pendant votre pause déjeuner et de voir comment vous vous sentez.

Donc, si vous cherchez un moyen infaillible de quitter le travail plus tôt, vous pouvez signaler votre étourdissement en disant ceci, par exemple :

“J’aimerais rentrer chez moi plus tôt. J’ai des vertiges et je ne sais pas pourquoi.” C’est direct, convaincant, et c’est toujours une raison appropriée pour quitter le travail.

Tout bon employeur devrait respecter votre santé et votre bien-être, et vous renvoyer chez vous. Mieux encore, cette excuse vous permet de revenir le lendemain et de dire que vous vous sentez mieux grâce à votre repos du jour précédent ! Alors que pour certains autres symptômes médicaux que vous pouvez signaler (comme ceux à venir), un employeur est plus susceptible d’assurer un suivi et de vous demander comment vous vous portez au cours des prochains jours.

2. Sensation de nausée ou de malaise

Vous pouvez dire que vous vous sentez mal soudainement. Vous pouvez signaler que vous vous sentez très mal, ou que vous avez la nausée. Comme l’excuse ci-dessus, cela vous permettra de quitter le travail plus tôt, et la plupart des employeurs ne demanderont pas de note du médecin ou n’attendront pas de vous que vous vous rendiez à un rendez-vous médical pour une simple maladie comme celle-ci. Notez que le fait de se sentir mal est aussi une bonne excuse pour ne pas venir au travail dés le matin. Un bon employeur ne voudra pas que quelqu’un vienne sur le lieu de travail et infecte d’autres personnes avec un rhume ou une grippe, et devrait vous accorder un congé de maladie si vous signalez des symptômes tels qu’une grosse toux et des éternuements.

Bien sûr, certains employeurs et patrons sont loin d’être géniaux. Avec cette excuse, il vous faudra être subtil. Si votre patron est quelqu’un qui fait pression sur les personnes malades pour qu’elles viennent quand même travailler, alors ce n’est peut-être pas la meilleure excuse pour vous.

3. Migraine

Une migraine est également l’une des meilleures excuses pour quitter le travail plus tôt, surtout si vous dites que vous ressentez une sensibilité extrême à la lumière et au son (ce qui est un symptôme courant des migraines). Là encore, il est difficile pour les employeurs de faire pression sur vous pour que vous restiez au travail si vous dites que vous ne pouvez pas regarder votre écran d’ordinateur en raison d’une sensibilité à la lumière et de douleurs. Cela augmente donc vos chances de partir plus tôt sans avoir à engager une bataille avec votre patron ! Et comme les excuses ci-dessus, il est assez facile de revenir au travail le lendemain et de dire “Je me sens vraiment mieux, merci pour hier”. Aucune note de médecin ou rendez-vous médical n’est nécessaire.

De plus, c’est une excuse que vous pouvez utiliser plusieurs fois dans l’année (dans la limite du raisonnable, bien sûr). Alors que, pour certaines raisons ci-dessous, comme une urgence dentaire, vous ne pourrez quitter le travail plus tôt qu’une seule fois.

4. Rendez-vous chez le médecin

Dire que vous devez vous rendre à un rendez-vous chez le médecin est une autre bonne raison de quitter le travail plus tôt. Pour utiliser cette raison, vous pouvez simplement dire :

“Je dois partir quelques heures plus tôt pour me rendre à un rendez-vous chez le médecin. J’ai attendu d’avoir des nouvelles de la disponibilité et le médecin vient d’avoir une annulation. Si je n’y vais pas maintenant, je ne sais pas quand j’aurai un autre rendez-vous et c’est très important.”

Il n’est pas nécessaire de citer une maladie spécifique, personnelle ou autre. La plupart des employeurs devraient accepter cette raison. Mais selon votre employeur, il se peut que l’on vous demande un certificat médical dès le lendemain. C’est le seul risque ou inconvénient ici. Avant d’utiliser cette excuse, demandez-vous donc si votre patron est susceptible de vous demander un certificat médical !

5. Urgence dentaire

Vous pouvez également profiter d’un rendez-vous chez le dentiste ou d’une urgence de dernière minute pour quitter le travail plus tôt. À tout moment pendant vos heures de travail normales, vous pouvez dire ce qui suit :

“Je dois quitter le travail tôt aujourd’hui. Je ressens une douleur dentaire soudaine depuis ce matin et je viens de recevoir un message m’informant que mon dentiste peut m’accorder un rendez-vous aujourd’hui.”

J’ai utilisé cette excuse une fois lorsque je travaillais comme recruteur. C’était vrai dans mon cas. Je me suis réveillé, j’ai remarqué qu’une de mes dents bougeait un peu et j’ai appelé mon dentiste le matin même pour demander un rendez-vous. Juste avant le déjeuner, mon dentiste m’a rappelé avec un rendez-vous, et j’en ai immédiatement parlé à mon patron. Il a dit : “Pas de problème. Revenez demain. J’espère que le rendez-vous se passera bien.” C’était pour un rendez-vous à 14 heures. C’est une heure idéale pour quitter le travail plus tôt et ne pas être invité à revenir, selon l’endroit où se trouve votre rendez-vous et les heures d’ouverture de votre entreprise.

6. Enfant malade

Si vous avez des enfants, leur maladie est une autre bonne excuse que vous pouvez utiliser une ou deux fois par an pour quitter le travail plus tôt. Si votre enfant tombe malade et doit être récupéré à l’école, ou s’il a besoin de soins immédiats à la maison, la plupart des employeurs vous laisseront rentrer chez vous pour vous occuper de votre enfant. Vous ne devriez pas avoir besoin de fournir beaucoup plus de détails que cela !

La plupart des entreprises considéreront qu’il s’agit d’une excuse acceptable pour quitter le travail.

7. Urgence familiale

Si vous voulez donner une excuse très générale, vous pouvez dire que vous devez vous occuper d’une urgence familiale ou domestique et en rester là. Si vous n’avez pas l’habitude de manquer d’assiduité ou de demander “trop” de congés, la plupart des patrons l’accepteront une fois par an sans trop se poser de questions.

8. Livraison ou réparation importante à domicile

Vous pouvez aussi dire que vous avez été informé que vous devez être à la maison pour une livraison ou une réparation importante. Vous pouvez dire que c’est vraiment important ou capital, et le livreur ou l’ouvrier vous a informé que quelqu’un doit être à la maison au moment où il arrive. Vous risquez cependant d’être confronté à des questions de suivi avec cette excuse, alors soyez prêt. Par exemple, votre responsable pourrait vous demander : “Qu’est-ce que vous faites livrer ? Ça a l’air intéressant.” Néanmoins, tout patron raisonnable devrait vous laisser rentrer chez vous si vous dites que votre présence est nécessaire.

9. Faire réparer sa voiture

Si vous vous rendez au travail en voiture, vous pouvez demander à votre employeur de vous laisser partir quelques heures plus tôt pour faire réparer votre voiture. C’est un bon moyen de prendre congé l’après-midi sans trop de questions de la part de votre employeur, le cas échéant. Vous pouvez dire que vous vous êtes inquiété de votre voiture récemment. Vous pouvez dire à votre patron que le mécanicien s’est libéré à la dernière minute et que si vous ne vous rendez pas à ce rendez-vous, vous risquez de manquer encore plus de travail à cause de vos problèmes de voiture.

La plupart des patrons devraient considérer cela comme une raison valable de vous laisser partir plus tôt.

10. La vérité

Les excuses ci-dessus sont toutes bonnes pour quitter le travail plus tôt, mais si vous avez une autre raison, pensez à dire la vérité. (à moins que vous ne participiez à des entretiens d’embauche ; dans ce cas, je ne recommande PAS de le dire à votre patron). Mais si vous devez aider un membre de votre famille ou prendre un jour de congé pour des raisons de santé mentale, etc., pensez à dire à votre employeur ce qui se passe réellement. Si votre entreprise a une bonne culture et se soucie de ses employés, ceux-ci voudront savoir ce qui se passe et comprendront que nous avons tous besoin de nous absenter du travail de temps en temps. Vous n’avez pas besoin de simuler une maladie soudaine ou d’inventer une histoire détaillée sur les membres de votre famille si vous avez une autre raison personnelle de vouloir partir plus tôt. Et si vous êtes confronté à une véritable urgence de dernière minute, comme un cambriolage, dites simplement à votre supérieur direct en une phrase : “J’ai été cambiolé. Je dois rentrer chez moi maintenant.”

Dans l’ensemble, faites confiance à votre instinct. Si vous estimez que votre raison n’est pas acceptable ou qu’il n’est pas judicieux de la partager, vous pouvez alors utiliser l’une des excuses sûres et courantes ci-dessus pour vous assurer de quitter le travail plus tôt sans risque.

Le mauvaises excuses pour quitter le travail plus tôt

Cette section sera brève, mais je tiens à vous mettre en garde contre deux types de MAUVAISES raisons de quitter le travail. Évitez ces raisons à tout prix. Tout d’abord, ne dites pas à votre patron ou au service des ressources humaines que vous avez besoin d’un congé pour passer des entretiens d’embauche dans une autre entreprise. Ce n’est JAMAIS une bonne idée. Attendez d’avoir accepté une nouvelle offre d’emploi pour parler à votre employeur actuel de votre recherche d’un nouvel emploi. Ensuite, évitez les raisons que vous auriez dû connaître à l’avance. Par exemple, si vous citez certaines obligations familiales comme un mariage ou une fête, votre patron va se demander pourquoi vous n’avez pas demandé un jour de congé à l’avance. Chaque fois que vous quittez le travail plus tôt, vous mettez votre patron dans une situation un peu délicate. Il est donc préférable de choisir une raison qui est vraiment de dernière minute et qui n’aurait pas pu être anticipée.

C’est pourquoi un grand nombre des raisons évoquées ci-dessus sont liées à un congé de maladie ou à une urgence imprévisible.

En cas de problèmes persistants, pensez à demander des congés à l’avance.

Bien que ces excuses ci-dessus soient sûres et acceptables si vous souhaitez obtenir un jour de congé partiel, vous devriez demander un congé à l’avance pour les problèmes permanents. Par exemple, si vous vous sentez régulièrement fatigué au travail, prenez des vacances. Si vous avez des problèmes de santé mentale, faites de même. Si vous avez besoin d’un congé pour un traitement médical continu, arrangez-vous avec votre supérieur direct. Vous aurez plus de chances de recevoir une réponse positive de votre patron si vous demandez un congé à l’avance pour qu’il puisse vous remplacer.

Vous pouvez vous absenter au pied levé pour une urgence personnelle une ou deux fois sans nuire à votre réputation au travail, mais n’en faites pas une habitude.

Conclusion : Comment quitter le travail plus tôt

Si vous avez lu la liste ci-dessus, vous connaissez maintenant 10 excuses courantes et acceptables pour quitter le travail pendant votre quart. Vous pouvez utiliser toutes les excuses ci-dessus sans déclencher de signaux d’alarme auprès de votre patron/entreprise. Tant que vous ne quittez pas régulièrement le travail plus tôt, votre employeur et votre équipe comprendront probablement.

Un dernier conseil : quelle que soit l’excuse que vous choisissez, soyez direct, bref et ne donnez pas trop de détails lors de vos explications. Vous n’avez pas besoin de passer cinq minutes dans le bureau de votre patron (ou cinq paragraphes par e-mail) pour expliquer pourquoi vous partez plus tôt. Dites quelques phrases et c’est tout. Les meilleures excuses pour quitter le travail plus tôt sont brèves, succinctes et donnent juste assez de détails pour convaincre votre entreprise que vous devez partir.

 


Biron Clark

A propos de l'auteur

Lisez d'autres articles de: Biron Clark


Créateur de CV 100% gratuit

Aucune inscription ou paiement requis.